lettre-ouverte

Lettre ouverte aux adhérents de l’association Guidoline

Chères adhérentes, chers adhérents,

L’association Guidoline fait face à des changements importants qui auront des répercussions sur son fonctionnement. Le Conseil d’Administration souhaite vous en informer.

L’association Guidoline vit des cotisations de ses adhérents, des ventes de pièces et vélos d’occasion et des prestations qu’elle peut faire à l’extérieur (organisation de la Fête du vélo, atelier mobile, Rallye Photo, Quincampoise…).
Nous recevions également des subventions publiques : jusqu’à 2016 la ville nous aidait avec une subvention annuelle de 3600€ (2,23% de notre budget) et une convention de subvention auprès de la Métropole Rouen Normandie est à l’étude. Mais pour 2017 et a fortiori pour 2018 nous n’avons aucune visibilité ni certitude sur l’allocation et le montant de ces éventuelles subventions.

Nous recevions surtout l’aide étatique au financement des contrats de nos salariés dont la fin a été décidée cet été (fin des contrats aidés). Cette aide a permis à l’association de grandir, de se consolider et de se développer pour le bénéfice de ses adhérents.
Aujourd’hui que cette aide s’arrête, nous ne pouvons maintenir le modèle ancien et devons concevoir une nouvelle façon de fonctionner.

Quelques chiffres pour comprendre où nous en sommes : pour que l’association continue de fonctionner selon le modèle ancien, mais avec un salarié de moins, chacun des 1300 adhérents à jour par an devrait payer 110€ de plus de cotisation annuelle.
Ou encore si chacun de nous donnait une demi-journée par an de son temps au service de l’association, cela représenterait deux équivalents temps-plein de moins à financer.
Bref, nous, Guidoline, vivons un moment charnière qui nous oblige à réinventer notre association.

D’abord, à notre grand regret, nous ne pouvons pérenniser le poste de notre animateur d’atelier Steve Desombre, dont le contrat aidé est arrivé à son terme de deux ans fin août.
Nous  le  remercions pour son engagement, sa gentillesse et sa disponibilité. Vous serez informés par ailleurs de ce que nous organiserons pour son départ.

Ensuite nous allons continuer à financer, à perte pour l’instant, le poste nécessaire de responsable d’atelier qui va voir ses missions s’étendre, il devra notamment être davantage présent à l’extérieur et ne pourra donc assurer les mêmes ouvertures publiques qu’actuellement. Il faut s’attendre à ce que les journées d’ouvertures soient réduites.

En outre, si nous voulons que ce formidable outil qu’est Guidoline au service de notre mobilité à vélo, perdure, il nous appartient, à nous la communauté de ses adhérents, à nous qui sommes Guidoline, de le financer mieux à travers nos cotisations annuelles qui augmenteront en 2018 en proposant différents types d’adhésion pour rester au plus près de nos objectifs : La vélonomie pour tous !

Ensemble, membres de Guidoline, réinventons notre association parce qu’au delà de ce bel atelier qui assure que nos chaines et pignons tournent efficacement, nous savons participer à l’essor d’une mobilité meilleure pour nous, notre ville, pour tous.

Le conseil d’administration de Guidoline
Rouen, le 20 septembre 2017